:: Welcom to Dublin :: Dublin North-West :: Smithfield market :: Habitations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Seul l'amour peut garder quelqu'un vivant.

avatar
♣ Nombre de lettres : 38
Date d'inscription : 05/02/2017
Lun 6 Fév - 22:20


 
Seul
l'amourpeut garder quelqu'un vivant
Millie J. Donnely, Samaël Callaghan
Chez Millie et Samaël - 21:27
La nuit est déjà tombée, la lune est belle dans son croissant parfaitement dessinée, les étoiles sont visibles, le ciel est dégagé. C'est une belle soirée, mise à part qu'il fait froid, la nuit semble presque paisible pour une fois. Loin des bruits, du stress et de l'angoisse de l’hôpital, tout pourrait me paraitre plus "calme".

Je viens de terminer une garde de 48h aux urgences, j'ai fait 8 opérations et plus d'une dizaine de visites, mais ce qui a été le plus compliqué fut lorsque 6 victimes d'un accident grave de la circulation sont arrivés au service. C'est toujours stressant de faire fasse aux "vraies" urgences, voir des gens entre la vie et la mort, essayer de les sauver. Cette nuit j'ai réussis à sauver la vie de cette jeune femme de 24 ans qui était assise dans l'une des voitures. Heureusement, jusqu'à présent je n'ai pas eu affaire à de nombreux décès, j'en ai vécu deux. Les deux ont eu lieux durant mes années d'internat et je n'étais pas "responsable" de leur décès, je n'étais même pas seule et je n'avais aucune décision à prendre alors forcément même si je les ai mal vécu, je n'avais pas le poids de la responsabilité sur les épaules, ça aide. Mais depuis que je suis dans la vie "réelle", depuis que j'ai terminé mes études et que je suis officiellement chirurgienne, je n'ai pas encore eu de décès et j'en suis satisfaite. Je ne dis pas que cela n'arrive pas, juste pas encore sous mes mains, durant mes opérations.

C'est donc avec le coeur léger que je rentre à la maison ce soir. Ma garde s'est plutôt bien passé, j'ai même réussi à dormir 3 heures cette nuit et 2 bonnes heures de sieste dans l'après midi. Ce n'est pas souvent que je peux me permettre ce luxe au boulot.

Je gare ma voiture dans notre allée de garage, mais je constate bien vite que la maison à l'air vide. Déjà la voiture de Samaël n'est pas dans l'allée, ni devant la maison et il n'y a aucune lumière à l'intérieur. Il doit être sorti voir un pote, ou faire quelques courses. Je ne lui avait pas envoyer de message pour le prévenir que je rentrais, mais je lui avais dit que je finissais ma garde ce soir. Sauf qu'il est vrai que je n'ai jamais d'heures précises alors ce n'est pas évident pour lui de savoir lorsque j'étais à la maison. Après être entré à la maison, je déposa les clés de ma voiture et de la maison dans mon sac, que j’accrochai sur le porte manteau avec mon manteau, mon écharpe et mon bonnet. Après quoi j'allais directement dans la cuisine me servir un bon verre de vin et je termina mon voyage par le salon pour m'asseoir dessus, mettre mes pieds sur la table basse et allumer la télé.

Après 48h de boulot, j'ai juste envie de me détendre un peu. Je prend alors mon téléphone pour tout de même avertir mon chéri que je venais de rentrer, car s'il avait prévu quelque chose, que je sois au moins au courant si je devais l'attendre pour manger.

"Coucou chéri, je viens de rentrer à la maison. Tu as dîné, ou je t'attends?"

Je repose mon téléphone à côté de moi sur le canapé et commence à zapper avec la télécommande.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♣ Nombre de lettres : 97
Date d'inscription : 24/01/2017
Age : 27
Voir le profil de l'utilisateur




Samaël L. Callaghan
Vos regards seront éblouis d'un prodige capable d'ébranler l'incrédulité de Lucifer.
Mar 7 Fév - 10:46


 
Seul
l'amourpeut garder quelqu'un vivant
Millie J. Donnely, Samaël Callaghan
Chez Millie et Samaël - 22:32
La lune traversée les fenêtres du refuge animalier, la nuit semblait être tombée plutôt que je ne l'avais imaginé, levant le regard vers l'horloge qui garnissé l'un des murs du refuge, je pouvais constater que l'heure avait défilé d'une vitesse dingue. J'aimais mon travail et particulièrement les animaux qu'après mes heures au cabinet, je passais beaucoup de temps dans un refuge en tant que bénévole, c'était important pour moi de prendre soin des animaux et avoir un vétérinaire sous la main était plus qu'existentiel, c'est pourquoi j'avais accepté de m'associer à cette cause et quand le temps me le permettait enfin surtout que les horaires de Millie étaient en désaccord avec les miens, je préférais passer du temps ici que seul chez moi ou à traîner par-ci par-là.

J'avais passé la journée sur deux opérations délicates, l'une d'elles avait entraîné la mort d'un chien et j'avais toujours du mal de perdre l'un de mes petits patients, certains diront que ce n'était qu'un vieux chien en fin de vie, que plus rien n'était possible pour lui. Pour moi s'était tout à fait différent, que ce soit un animal ou un être humain, personne ne mérite de partir, j'avais fait mon possible pour le soigner... Mais les blessures étaient trop grandes. Le plus difficile dans mon métier tout comme dans celui de ma femme s'était l’annonçait à la famille, je détestais ce moment où il fallait appeler la personne pour leur annoncer qu'il venait de perdre leur animal de compagnie. Je détestais entendre leurs sanglots, j'avais la chance d'être caché derrière un téléphone et de ne pas me trouver face aux visages tristes... Une fois raccrocher, je devais refermer le tout et préparer le chien durant son nouveau voyage.

Entre deux j'avais envoyé un petit message à ma petite peste pour lui souhaiter une bonne journée, ça faisait deux jours que je ne l'avais pas vue, choisir un médecin comme femme était un choix difficile surtout quand on ne vit pas dans leurs mondes, la vie de Millie était plus accompagné de sa blouse blanche que ses petites robes d'été que j'aimais tant voir sur elle. Je l'aimais, mais son absence était parfois longue que j'avais plus d'une fois mis mon pied de travers en 5 ans de ménage en commun. Certes je n'étais pas fier de mon comportement, mais se réveiller des matins dans un lit vide, dans une maison vide devenais long et pesant... Je la voyais encore au début de notre relation, elle était pleine de vie, je voulais en faire ma femme, la mère de mes enfants, mais nos études avait changé la donne. Du moins surtout les siennes... Comme toutes femmes elles rêvent de cette vie de princesse, de voir sourire leurs progénitures, d'être fatigué de leurs doubles vies, de voir un mari combler s'occupant des enfants... Encore plus à l'approche de la trentaine. Mais nos vies se résumer à se voir quand nos horaires ne nous le permettez, il y a des jours ou elle était seule à la maison pendant que je bossais et inversement, comment voulez-vous construire un foyer quand les deux piliers ne sont déjà jamais ensemble ?

Après ma journée de boulot, j'avais rejoint l'ASBL et les différents benevola avec qui je passais énormément de temps. Après un tour habituel aupret de chaque animaux, la soirée était pareille, des soins, des bains et j'en passe. Mon portable fini par retentir s'était Millie qui me signaler être rentrer me rappelant alors que l'heure avait défilé. Après une réponse rapide, je signalais mon départ. Sur le chemin j'étais passé nous chercher une pizza, certes rien de bien glamour, mais je n'avais pas prévu pour dîner et le frigo était plus que vide, je n'avais même pas eu le temps de passer faire quelques courses. Arrivant devant chez nous je montais ma voiture dans l'allée de notre maison, la garant derrière celle de mademoiselle, avant de descendre prenant la pizza... Franchissant la porte d'entrer où je déposais mes clés sur un petit meuble à l'entrer...

"Chérie, je suis là"

Je déposais le carton de la pizza sur le même meuble retirant ma veste et mon écharpe pour les pendre aux portes manteau, me déchaussant avant de gagner la pièce de vie.

" Je nous au prit de la pizza "

Posant le tout sur la table à manger avant de m'approche de ma petite femme pour venir l'embrasser délicatement.

"J'avais presque oublié combien tu es belle "
©linus pour Epicode

_________________
★ She was two sides of the same coin ★
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♣ Nombre de lettres : 38
Date d'inscription : 05/02/2017
Mer 8 Fév - 11:37


 
Seul
l'amourpeut garder quelqu'un vivant
Millie J. Donnely, Samaël Callaghan
Chez Millie et Samaël - 22:33
Quelques minutes après que j'ai envoyé un sms à Samaël pour lui dire que j'étais à la maison, il me répondit qu'il terminait ce qu'il avait à faire au refuge pour animaux et qu'il prendrait de quoi manger en rentrant. Je n'étais bien sur pas contre le fait qu'il ramène quelque chose à manger car je n'avais pas très franchement envie de cuisiner à cette heure-ci et après avoir travaillé aussi longtemps.  Il m'avait également dis que si j'en avais l'envie, je pouvais nous faire couler un bain. Je n'étais pas contre cette idée là non plus, mais je le ferais couler lorsqu'il sera rentré, autrement l'eau sera devenue froide.

Je bu une gorgée de mon vin avant d'aller dans notre chambre pour me changer. Bien que je n'étais plus en tenue de travail, car je laisse ma blouse et ma tenue dans un casier là-bas, mais j'avais simplement envie de me mettre plus à l'aise. Lorsque je suis à la maison j'aime traîner avec des vêtements confortables, voir même avec peu de vêtements. Je me permet de mettre des tenues légères, après tout je suis chez moi j'en ai bien le droit. J'enfillai donc un petit short en jean avec un tee-shirt très fluide gris chiné qui descendait de façon à laisser mon épaule droite dénudée. Après quoi je passa dans la salle de bain pour m'attacher les cheveux et me maquiller un peu. Je n'avais pas revu mon chéri depuis seulement deux jours, mais j'aime être toujours coquette au quotidien et encore plus pour lui. J'ai toujours aimé la mode, les accessoires et le maquillage, je pourrais passer des heures à acheter des fringues et des accessoires. Mais avec le boulot que je fais, je n'ai pas de raison de m'habiller de façon extraordinaire car j'ai un uniforme à porter donc personne ne pourrais voir ma tenue vu que je la retire avant le travail, quand au maquillage je ne me maquille pas beaucoup car lorsque j'enchaine des gardes de plus de 24h, il est assez compliqué d'avoir le temps de se démaquiller ou se remaquiller.

Après mon passage dans la salle de bain, je me rendis dans la cuisine afin de servir un autre verre de vin, pour Samaël lorsqu'il arrivera. Je le pris avec moi dans notre salon et le posa sur la table basse à côté de mon propre vin. Quelques minutes après, j'entendis la porte s'ouvrir et Samaël rentrer. Il me dis qu'il était là et avait prit de la pizza, cool j'adore ça. J'espère qu'il en à prit une avec un supplément lardons, c'est ce que je préfère.

"Merci mon coeur"


Il arriva vers moi après avoir déposé la pizza sur la table, et après un petit baiser tendre, il me fit un beau compliment.

"T'es pas mal non plus à ce que je vois"

Je lui fit un beau sourire amusée, je le trouvais tellement beau. Je ne suis probablement pas objective car c'est mon petit ami depuis longtemps, mais je l'ai trouvé beau dés la première fois que je l'ai vu, et je le trouve de plus en plus sexy en prenant de l'âge. Et cette petite barbe... qu'est-ce que je l'aime comme ça.

Je me leva du canapé pour me mettre devant Samaël et lui fit un câlin, j'aime poser ma tête sur son torse et sentir son cœur battre, ça m'apaise toujours. Puis je redressa la tête tout en laissant mes mains autour de sa taille

"T'as passé une bonne journée?"
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♣ Nombre de lettres : 97
Date d'inscription : 24/01/2017
Age : 27
Voir le profil de l'utilisateur




Samaël L. Callaghan
Vos regards seront éblouis d'un prodige capable d'ébranler l'incrédulité de Lucifer.
Dim 12 Fév - 18:43


 
Seul
l'amourpeut garder quelqu'un vivant
Millie J. Donnely, Samaël Callaghan
Chez Millie et Samaël - 22:35
Il fallait avouer que c'était bon de rentrer chez soi de sentir une présence dans la maison surtout quand la journée avait été longue, mais bonne quand on aimait son métier on pouvait squêter des heures et des heures que rien ne sembler être dérangeant. Mais ce soir je devais avouer que j'avais hâte de passer un petit moment détende en compagnie de ma petite femme.

Je venais à peine de franchir la porte de notre domicile que j'avais déjà le sourire aux lèvres, oui pour vous tout ça peut sembler bizarre, je passais pas mal de temps à donner plaisir à d'autres et j'étais heureux de retrouver celle qui vivait sous mon toit, notre toit. Posant la pizza sur la table avant d'aller saluer Millie d'un baiser tendre et de lui dire que je la trouvais, elle me retourna poliment le compliment auquel je souriais avant de la prendre contre moi quand celle-ci venait se longeait aux creux de mes bras.

Je dois surement sentir le vieux chien mouillé

Laissant échapper un petit rire avant de passer ma main dans sa chevelure brune et de déposer un baiser sur le haut de sa tête, ma main venant se poser dans le bas de son dos pour la tenir un peu plus longuement contre moi. Lorsqu'elle me demanda si j'avais passé une bonne journée, je laissais s'échapper un soupire qui en disant certainement long. Me décrochant d'elle pour venir lui faire face avant de complètement la lâcher pour me dirigeait vers la table de la salle à manger.

Elle fut un peu dure, je déteste voir mourir un animal sur ma table d'opération, mais je ne pouvais plus rien faire pour lui . Mais bon dans nos métiers on doit s'y habituer à ce genre de moment.

Je savais que j'avais le coeur sensible, je craquais le plus souvent le soir quand j'étais posé dans mon canapé seul avec moi, je repensais à mes journées, je repensais aux animaux perdus et je versais ma petite larme.

Mais bon après ma journée au cabinet je suis passer au réfuge, deux arriver de nouveau chien battu et maltraité par leurs maîtres, je devais aller examiner ça et m'occuper avec les autres benevola des animaux... Les animaux là-bas nous le rendent tellement bien de cet amour qu'on leur donne, j'ai d'ailleurs faillit ramener l'un d'eux à la maison, mais bon notre vieux omer nous aurait surement fait la gueule, déjà que c'est un chat de luxe alors là on aurait droit à sa crise

Éclatant de rire avant d'ouvrir la boîte à pizza, je n'avais pas oublié de mettre sur une moitié un supplément de lardon, Millie adorait ça ! Et j'aimais faire plaisir à celle qui partager ma vie. De plus comme on se voyait jamais c'était l'occasion de penser à elle. Allant cherchait un couteau dans la cuisine pour couper en pat égale celle-ci et de regagner le canapé ou je m'affalais comme un pacha posant le carton sur la table basse et de prendre un quartier de pizza.

Et ma super héroïne et ses 48 heures de boulot ? Elle a sauvé des vies j'espère !
©linus pour Epicode

_________________
★ She was two sides of the same coin ★
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♣ Nombre de lettres : 38
Date d'inscription : 05/02/2017
Lun 13 Fév - 22:18


 
Seul
l'amourpeut garder quelqu'un vivant
Millie J. Donnely, Samaël Callaghan
Chez Millie et Samaël - 22:50
Lorsque je me blotti contre lui, Samaël me dit qu'il devait sentir le chien mouillé, mais je ne trouvais pas spécialement. Je souriais sans répondre puis décolla mon visage pour lui demander comment s'était passé sa journée. Il fini par me lâcher pour se diriger vers la table, alors je le suivis en l'écoutant parler de sa journée. Visiblement un animal dont il s'était occupé aujourd'hui était décédé. Je me met à sa place, ce ne doit pas être évident. J'aime moi aussi les animaux et rien que lorsque je vois un chien ou un chat mourir dans un film, j'en ai les larmes aux yeux également alors si j'étais à la place de mon chéri, je pense qu'il m'arriverait de pleurer si un de mes "patient" venait à mourir... Malheureusement comme le souligne si bien Samaël, c'est le genre de chose auxquelles nous devons nous habituer dans nos deux métiers. Si lui peut voir des animaux mourir, moi je peux en voir des humains.

"Au moins t'as fait tout ce que tu pouvais pour le sauver, malheureusement on sait bien que ce n'est pas toujours possible"

Je sais à quel point Samaël aime les animaux alors je le regarde tendrement, mais je ne peux pas faire grand chose pour l'aider dans ce genre de moment, si ce n'est continuer de l'écouter raconter sa journée. Il était passé au refuge s'occuper de deux nouveaux animaux avec d'autres bénévoles et fini par me dire qu'il avait faillit rentrer avec un chien. Mais effectivement notre chat n'aurait pas été très content, je souria de nouveau avant de lui répondre:

"Moi ça ne me dérangerais pas si un jour tu rentre avec un chien, mais je pense que oui le chat risque de faire la tête et de ne pas l'accepter le pauvre"

Le temps que Sam ailles dans la cuisine chercher un couteau, je remarqua qu'il avait pensé à mettre mes lardons sur une moitié de la pizza. C'est le genre de petite attention qui fait toujours plaisir. Se dire qu'il à prit deux secondes de son temps pour faire une demande particulière juste pour moi. Je le laissa arriver et se couper une part de pizza avant d'aller dans le canapé. Je le rejoignis et me pris une part également avant de répondre à sa question:

"Merci pour les lardons. Moi c'était long, y a eu pas mal d'accidents. Un gars est arrivé avec une béquille plantée dans son bras, visiblement il s'était battu avec un type dans la rue et le gars à pas trouvé mieux que d'utiliser sa béquille pour se battre. Du coup il a eu besoin d'une chirurgie réparatrice pour son muscle. Tant mieux ça m'a fait pratiquer la spécialité que je veux faire, mais franchement on voit des cas assez spéciaux parfois."

En effet aux urgences on voit vraiment de tout arriver, que ce soit des gens qui viennent pour des maladies bénines mais qui n'ont pas envie d'attendre le lendemain pour aller chez le medecin, des gens vraiment malades mais qui ne savent pas d'où viennent leurs douleurs, et les accidents. Accidents domestiques, accidents de voitures, des chutes, des bagarres, des règlements de comptes,... Vraiment de tout, de quoi occuper les urgences 24h sur 24, 7 jours sur 7.

"Avec tout ça j'ai pas réussi à beaucoup dormir, à peine 8h découpé en plusieurs fois, j'suis épuisé! Mais bon ça va je ne travaille pas demain, j'reprend qu'après demain à 18 heures donc je vais rattraper mon sommeil"

Après quoi je mangeas ma part de pizza et en prit une autre avant de lui dire:

"Tu veux qu'on se prenne une douche à la place du bain? J'ai peur de m'endormir si je me pose un peu trop"

En effet, si je m'allonge dans un bon bain bien chaud, je pense que la fatigue va vite m'envahir, tandis qu'une bonne douche pourrait me garder éveillé plus longtemps par le fait d'être debout.

"A moins que tu préfère qu'on se pose tranquillement dans la chambre et je te fais un bon petit massage?"

Ma douche je l'avais déjà prise à la fin de ma garde car je déteste enchainer autant de temps de travail et rentrer chez moi toute sale, j'ai donc toujours prit l'habitude de passer par la case douche avant de rentrer à la maison, au moins ça me permet de faire également des choses entre la fin du boulot et le moment de rentrer à la maison.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Seul l'amour peut garder quelqu'un vivant.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L’Amour peut prendre froid.
» l'amour peut prendre froid
» [Fanfic en cours] "L'amour peut-il ... ""
» L'amour peut prendre froid
» NOUVEL ALBUM LE 13/11 - DE L'AMOUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
From Dublin with love :: Welcom to Dublin :: Dublin North-West :: Smithfield market :: Habitations-
Sauter vers: