:: Bienvenue à la mairie :: Le service d'Etat Civil :: Papiers en ordres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Richard Washburn | Handcuff me once, shame on you. Handcuff me twice ? shame on me !






Invité
Invité
Mar 28 Fév - 22:25



Richard Washburn

Bonjour, je m'appelle Richard Washburn, mais on me surnomme parfois Rick. J'ai actuellement 37 ans, car je suis né(e) le 1er Avril 1980 à Londres et je suis Anglais. Il m'arrive parfois de faire quelque chose de ma vie et si je ne suis pas entrain d' écrire des romans, je suis professeur de littérature. Si vous voulez tous savoir je suis assez riche, vu que je n'ai aucun secret pour toi, tu peux aussi savoir que je suis hétérosexuel et je suis célibataire. On me dit souvent que je ressemble à Nathan Fillion Je suis dans le groupe des Marshmallow

comment on peut me reconnaître ?

Caractère Richard, c'est le genre de type sur qui tout glisse. Du moins en apparence ! plutôt calme et posé, il restera de marbre si vous lui faites une réflexion, aussi blessante soit elle, ou se contentera de placer un petit commentaire noyé dans le sarcasme, dont lui seul a le secret. Pour autant, il ne se laisse pas prendre la tête facilement. Après tout, la vie est bien trop courte pour qu'on commence à s'enquiquiner avec tous ces petits soucis futiles qui en font partie... et puis... s'il n'y avait pas son lot de petites choses ainsi, la vie vaudrait elle vraiment la peine d'être vécue ? pas si sûr. En tous cas, Rick en doute très fortement, et préfère en plaisanter avec ses amis !
Physique On ne peut pas dire que Richard soit petit, c'est même plutôt le contraire. Du haut de son mètre quatre-vingt-sept, il regarde le monde avec un angle le plus impartial et objectif possible. Ne pas juger trop vite, les apparences sont trompeuses, il ne le sait que trop bien ! Châtain aux yeux bleus, carrure de nageur, Rick n'est pas du genre à vouloir se battre, préférant le dialogue aux jeux de mains... Il n'a pas de tatouages. Pas qu'il n'en aie jamais eu envie, mais s'imaginer à quatre-vingt-dix-huit ans, son tatouage flétri et fané, enlaidit par quelques rides et autres affaissements disgracieux provoqués par l'âge, avouez tout de même que ça fait moyennement rêver. Qui sait, peut être qu'un jour, il sautera cependant le pas !
Quelque chose te différencie ? C'est vrai, on pourrait croire que Rien ne touche Rick, et qu'il ne prend rien au sérieux, préférant s'amuser et dire des stupidités pour amuser la galerie... cependant, il sait faire preuve d'une grande rigueur, son père lui ayant transmise cette même rigueur qui faisait partie de sa vie au sein de l'armée... Il a d'ailleurs coupé les ponts très longtemps avec ses parents à cause de cette culture militaire, qu'il considère comme une malédiction, se promettant de ne jamais finir comme son père...
Tu veux connaître mon histoire ?

Richard Washburn. Bientôt trente six ans. Vous vous demandez qui est ce mec ? eh bien... c'est moi. Mais laissez moi me présenter. Je suis né le premier avril, en mille-neuf-cent-quatre-vingt, en Irlande. Ouais... en plein dans cette période que beaucoup regrettent aujourd'hui. Moi le premier. Faut dire qu'on a eu de la chance, nous, les enfants des années quatre-vingt. On avait des tas de trucs cools ! Bon, ok, internet n'avait pas encore été inventé. Mais on s'en sortait, je crois, plutôt pas mal: on jouait à la NES jusqu'à pas d'heures, on allait prendre des cafés dans le troquet au coin de la rue, en profitant pour jouer à la seule borne d'arcades du coin, à l'époque. Et puis bien évidemment, on se retrouvait aussi le mercredi après-midi pour jouer au foot au club, nos Nike flambant neuves aux pieds, propres, mais plus pour longtemps... Combien de fois ma mère m'a engueulé, à cause de ces chaussures... Je crois que l'on ne pourrait pas compter. C'était pas pour leur prix, ça non. Entre son salaire d'actrice à succès, et le salaire de mon colonel de père. Mais pour le fond. Avec le recul, je dois bien admettre que j'étais vraiment sans soin avec mes affaires. Elles avaient beau être neuves, je n'en avais pas vraiment grand chose à faire, quitte à me faire enguirlander à la sortie.

En ce qui concernait mon père, je ne le voyais qu'en de très rares occasions. Dans des diners, ou les rares fois où il était à la maison, pour je ne sais quelles raisons. Certains enfants auraient été fiers d'avoir un papa comme le mien. Et c'était mon cas, bien évidemment ! qui ne rêverait pas d'avoir un père qui fait la guerre pour protéger son pays, sa famille et ses amis ? En réalité, le seul problème avec tout ça, c'est que j'étais attendu comme la relève, le fils prodigue. Imaginez sa déception, face à tous ces refus invariables que je lui servais, lorsqu'il commençait son discours habituel ? En y réfléchissant bien, je crois que le coup de grâce a été quand je lui ai annoncé vouloir être écrivain. J'avais de la matière à travailler, moi qui passais mon temps à griffonner des mots, qui prendraient sens, ou non, jusqu'à trouver l'idée qui me plairait et que j'exploiterai finalement, et ce n'était pas la page blanche qui me faisait peur, loin de là, j'avais tellement d'imagination, que cette éventualité ne me frôlait pas même l'esprit. J'avais dix-neuf ans, lorsqu'une violente dispute éclata entre nous deux. Mon père était allé trop loin, et je ne voulais pas de cette vie qu'il me proposait. Alors le soir même, j'ai attendu que tout le monde soit couché pour m'en aller vers de nouvelles aventures. Je sais que c'est convenu, qu'on a vu ce scénario des tas de fois. Mais à l'époque, c'était le seul moyen que j'aie trouvé pour prouver ma valeur, enfin faire ce qui me plaisait... et surtout, continuer loin de ces conneries d'histoires guerrières des quelles je ne me sentais pas familier. Certes, la rigueur, c'était bien, mais ce n'était pas pour moi. Du moins pas au point d'en faire ma vie ! Je n'avais nulle part où aller, du moins pas ici, en Irlande. Alors j'ai décidé de partir pour Paris, cette ville me faisait rêver depuis toujours. C'est d'ailleurs pour cela, que dès mon plus jeune âge, j'avais commencé à mettre de l'argent de côté. Tondre les pelouses des voisins, faire les courses des vieilles dames du quartier, l'argent de mes anniversaires et Noël,tous les moyens étaient bons, pour amasser un minimum d'argent. Et en un peu plus de dix ans, j'avais réussi à me faire tout de même un petit pactole... de quoi partir à Paris, et me payer une chambre dans un petit hôtel miteux. Certes, la chambre n'était pas aussi confortable que ma chambre d'enfant, et je n'avais pas de gouvernante, ni ma mère pour me border, mais c'était suffisant, le temps que je me trouve un travail et puisse me payer mon futur loyer...

Quelques années plus tard, j'étais maintenant bien installé et avais pris mes marques à Paris. J'avais des amis, j'avais terminé mes études, et en attendant de devenir écrivain de renom, je donnais des cours de littératures dans les lycées de zones défavorisées principalement. J'aimais le contact avec ces jeunes dits "difficiles". Je crois d'ailleurs que cette période a été la plus intéressante que j'aie eu à vivre, tant professionnellement qu'en privé: car outre le fait de m'éclater avec ces jeunes pleins de ressources, j'ai également fait la connaissance de Sophia a ce moment là. On est devenus amis, et bien vite, j'avoue que j'en ai voulu plus. Je l'aimais, profondément et sincèrement. On se comprenait, on riait ensemble, elle était belle, intelligente... tout était parfait. Mais... vous savez ce qu'on dit, toutes les bonnes choses ont une fin. Faut croire que visiblement, elle ne partageait pas mon point de vue, alors... elle est partie. J'ai longtemps été inconsolable, mais bon. Je m'en suis remis, avec le temps, me plongeant totalement dans mon travail, et tentant de réprimer ces foutus sentiments que j'ai toujours envers elle.

J'aurais pu finir ma vie ici, à Paris, avec mes élèves en difficulté, que j'aime tant. Seulement voilà. Aujourd'hui, mon père à la retraite depuis peu, est gravement malade. Cancer généralisé, il n'en a plus pour longtemps. Et même si je ne partage pas ses convictions peut-être un peu trop rétrogrades pour moi, j'ai un coeur. Et un sens de la famille bien plus qu'exacerbé... Voilà donc quelques semaines maintenant que je suis ici, jonglant entre les rendez-vous à l'hopital, et les recherches d'emploi. L'Irlande m'avait manqué, sans que je ne le remarque plus que ça... et finalement, je compte bien m'y réinstaller, et revenir auprès des miens...
Qui se cache derrière l'écran ?

Prénom/pseudo : Clem
Age : 20 ans
Où as tu trouvé le forum ? grâce à Sophia chou
Comment le trouves-tu ? so sexy.
Ta fréquence de connexion : autant que faire se peut, le plus possible ^^
Un dernier mot ? tapenade.
Je veux bien vous aider avec la célébrité, je remplis le code à la suite :
Code:
○ NATHAN FILLION - RICHARD WASHBURN


crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♣ Nombre de lettres : 92
Date d'inscription : 04/02/2017
Age : 35
Voir le profil de l'utilisateur




Sophia Fitzgerald
Profiter de chaque instant a bien plus de sens que de s'inquiéter de l'avenir.
Mar 28 Fév - 22:30
Bienvenue à toi ma petite femme bave
Merci de tenter mon scénario en tout cas, ça me fait trop plaisir de te voir parmi nous avec ce personnage (ce couple même!) qui a tant signifié pour nous.
Bref, tout ça pour te remercier mainte et mainte fois, mais aussi pour te faire comprendre ma joie string chou coeurr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♣ Nombre de lettres : 168
Date d'inscription : 24/01/2017
Age : 22
Mer 1 Mar - 3:16
Mais Bienvenue parmi nouuuuus ! chou

Excellent choix de scénario ange

Bon courage pour ta fiche et si tu as des questions, le Staff est là pour t'aider string
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♣ Nombre de lettres : 117
Date d'inscription : 29/01/2017
Mer 1 Mar - 9:57
Bienvenue, ah bah Sophia n'a pas eu le temps de s'ennuyer :p

Bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♣ Nombre de lettres : 97
Date d'inscription : 24/01/2017
Age : 27
Voir le profil de l'utilisateur




Samaël L. Callaghan
Vos regards seront éblouis d'un prodige capable d'ébranler l'incrédulité de Lucifer.
Mer 1 Mar - 14:34
j'ai même pas eu le temps de le mettre en PA lolo

Bienvenue à toi

_________________
★ She was two sides of the same coin ★
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mer 1 Mar - 15:23
Ça c'est parce que je suis speedy Gonzales :P merci pour votre accueil <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♣ Nombre de lettres : 80
Date d'inscription : 29/01/2017
Mer 1 Mar - 16:14
Bienvenue parmi nous !

Super d'avoir pris ce scénario *w*

Hâte de voir ce que tu vas en faire avec notre belle Sosso :D
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Jeu 2 Mar - 20:02
Merci beaucoup Andrew! **
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Sam 4 Mar - 23:44
Hey mes amours ! bon voilà, j'ai un petit soucis de main, ce qui fait que... c'est assez compliqué pour pouvoir faire ma fiche, et je risque d'avoir un peu de retard ! malgré tout, je tente de faire mon possible pour être dans les temps. Si tel n'est pas le cas... pourrais-je avoir un léger délai s'il vous plait ? *tête de chat potté* merci d'avance, et désolé pour la lenteur D: <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♣ Nombre de lettres : 168
Date d'inscription : 24/01/2017
Age : 22
Dim 5 Mar - 15:38
Bien entendu, de combien de temps as-tu besoins ?
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Lun 6 Mar - 10:37
Merci beaucoup ! he bien... quelques jours suffiraient, 5 seraient parfaits si ça ne vous embête pas ! c'est juste au cas où, aujourd'hui, ma main me laisse plus ou moins tranquille donc je vais pouvoir avancer, peut être même, je l'espère, terminer ma fiche ! ^^

Edit: j'ai finalement réussi à terminer ma fiche comme je le voulais... ma demande n'est donc plus d'actualité ! thevoice hiiii01 coeurr heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♣ Nombre de lettres : 168
Date d'inscription : 24/01/2017
Age : 22
Mar 7 Mar - 15:06
Ton délais avait était prit en compte rire Mais je suis ravi que tu es pus finir avant chou


Félicitations
Youpiiii te voilà parmi-nous !


Présentation validée

Bienvenue parmi-nous,
Nous sommes heureux de t'accueillir dans notre superbe aventure et nous espérons que tu y trouveras rapidement place ! Maintenant que tu as passé l'étape la plus compliquer tu peux aller poster une fiche de lien pour te faire de nouveaux amis ou répondre à celle déjà présente. N'hésites pas à venir trouver une personne d'une STAFF si tu as la moindre question.

Merci ♥

code (c) acidbrain
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Richard Washburn | Handcuff me once, shame on you. Handcuff me twice ? shame on me !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Washburn HB15
» Photos du clip "Shame"
» video SHAME
» Info washburn
» Shame diffusé le 26/08/10 sur BBC chez Chris Moyles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
From Dublin with love :: Bienvenue à la mairie :: Le service d'Etat Civil :: Papiers en ordres-
Sauter vers: